La Croisette fait sa révolution

Cohabitation et sécurisation des différents modes de déplacement

  • Maintenir l’emprise actuelle de la promenade de front de mer chaque fois que cela sera possible
  • Sécuriser les différents utilisateurs par la création de zones dédiées à chaque usage (véhicules, cycles, piétons…)
  • Créer des passages piétons supplémentaires
  • Sécuriser la promenade vis-à-vis de véhicules bélier tout en conservant les accès pour les véhicules de services et de secours

Stationnement

  • Maintenir à minima le nombre de places de stationnement sur l’ensemble du projet, en réorganisant le stationnement le long de la Croisette pour l’optimiser, le rendre plus discret et permettre de donner plus d’attrait à la promenade
  • Désimperméabiliser et végétaliser des zones stationnées pour favoriser l’absorption des pluies
  • Supprimer le stationnement côté plage pour libérer la vue sur la mer

Confort urbain et intégration dans le site

  • Redistribuer, homogénéiser et moderniser les équipements urbains, afin de permettre une prise de possession de la promenade par les promeneurs
  • Créer des espaces publics confortables, accueillant et donc utilisés à toutes les périodes de l’année, favorisant ainsi le lien social
  • Rénover et moderniser l’éclairage public, pour mettre en valeur la promenade
  • Renforcer la végétation actuelle
  • Ouvrir visuellement le front de mer sur le jardin botanique et créer une continuité entre la promenade et le parc
  • Rendre attractive la promenade et ses points de vue par le choix de matériaux et d’aménagements paysagers adaptés à l’environnement marin
  • Permettre à l’ensemble des usagers (voitures, cycles, piétons) de pouvoir profiter de la vue exceptionnelle du lieu
  • Mettre en place des conteneurs de tri enterrés

PHASE 1

Les travaux de réalisation de la 1ère phase concernent le périmètre situé entre le virage de la Grande pointe et le parc des Myrtes, l’accès au jardin botanique faisant partie de cette 1ère phase.

Maintenir la fluidité de la circulation durant toute la durée des travaux

Une des exigences fortes du Maire Vincent Morisse sur la mise en oeuvre des travaux de la Croisette a été de garantir aux automobilistes empruntant le secteur un minimum de gêne relative à la circulation. C’est pour cette raison notamment que le projet à été planifié par tranches successives et sans opération de travaux de mai à septembre.

La Région Sud et l’Etat contribuent au financement du projet

Dans le cadre du CRET (Contrat Régionale d’Equilibre Territorial), la Ville de Sainte-Maxime a obtenu 129 250€ de subvention de la Région Sud pour financer la réalisation de l’appontement de la Croisette (travaux maritimes)et 447 000€ pour le volet Aménagement terrestre de la Croisette. De son côté l’Etat accorde à la Ville, un financement à hauteur de 125 000€ dans le cadre d’une Dotation de Soutien à l’Investissement Local. Un dossier a également été déposé et est en bonne voie pour obtenir une subvention de la part du Conseil Départemental qui, pour mémoire, avait financé la piste cyclable «verte» aux Bosquette à hauteur de 250 000 €.

Focus sur le parc des myrtes

Un des objectifs du projet de réaménagement de la Croisette est aussi de valoriser et de donner plus de visibilité au parc des Myrtes, notamment lorsque l’on arrive à Sainte-Maxime en venant du Golfe. Aujourd’hui, le parc est très peu visible lorsque l’on circule sur le front de mer, alors qu’il est un des sites les plus plébiscités à l’Office de Tourisme et qu’il offre un lieu de promenade familiale parmi les plus intéressants de la commune. Sont prévues une nouvelle entrée donnant directement sur la route au niveau du rond-point et la création d’un parvis surélevé entre le côté mer et le jardin. Ces aménagements seront réalisés sur la phase 1 du chantier.

Phase 2

Les travaux de réalisation de la 2ème phase concernent le périmètre qui démarre après le parc des myrtes et s’arrête au giratoire donnant accès au boulevard du Soleil.

Les travaux de la phase 2 démarreront à l’issue des travaux d’enrochement effectués sur ce périmètre par la Communauté de communes, dans le cadre du Schéma Directeur du Littoral et visant à protéger nos plages contre l’érosion.

Phase 3

Le projet de réaménagement de la Croisette est prévu en 3 phases distinctes. Étant donné l’ampleur de ce grand chantier structurant pour l’entrée ouest de la commune, seules les 2 premières phases pourront être réalisées sur ce mandat. La 3ème phase qui concerne la portion située entre la base nautique et le Pont du Préconil pourra être réalisée à partir de 2026.

Schéma directeur du littoral,
protéger nos plages de l’érosion

Pour rappel, en 2016, la Ville a fait réaliser un diagnostic complet de notre littoral, avec une étude portant sur différents aspects : le volet technique (état des ouvrages…), environnemental (érosion des plages, faune, flore…), urbanistique et économique. A l’issue de ce travail, un schéma directeur de protection et d’aménagement du littoral maximois a été réalisé.

Profitant du projet de réaménagement urbain de la Croisette, la Ville et la Communauté de communes vont a démarré fin 2023, les travaux prévus sur ce secteur dans le cadre de son schéma directeur du littoral. Ceci afin de coordonner les deux opérations, de ne pas se faire succéder plusieurs chantiers d’importance sur le même périmètre et de traiter dans le même temps les volets terrestre et maritime.

Ces travaux maritimes sont portés conjointement par la Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez et par la Ville de Sainte-Maxime. Ils concerneront la mise en place de dispositifs de protection contre l’érosion du littoral, comme la réalisation d’une digue sous-marine en enrochement, de digues sous-marines en géotextile et la réhabilitation de l’appontement de la Croisette, ouvrage très fragilisé, utilisé notamment par les pêcheurs et le poste de secours.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×